Vuelta : couronné en Espagne, Evenepoel met fin à 44 ans de disette belge

Posted on

Le prodige belge s’est adjugé un premier Grand Tour en carrière à l’issue d’un Tour d’Espagne maîtrisé depuis la première semaine.

Le sacre de Remco Evenepoel. Grand phénomène du cyclisme international dont les apparitions sont scrutées depuis 2020, le Belge s’est adjugé l’édition 2022 du Tour d’Espagne. Très attendu sur la ligne de départ, le coureur de 22 ans avait fait part de sa volonté de jouer le classement général notamment face à Primoz Roglic, triple tenant du titre finalement contraint à l’abandon mardi à la suite d’une chute. Il a été consacré ce dimanche à Madrid, où Juan Sebastian Molano (UAE Emirates) a remporté la 21e et dernière étape au sprint, d’un souffle devant le maillot vert Mads Pedersen (Trek-Segafredo).

Maillot rouge de leader sur le dos pendant 16 jours, Evenepoel a géré cette grosse pression avec autorité et brio, s’offrant même une deuxième victoire (après celle en chrono en deuxième semaine) ce jeudi lors de la 18e étape, où il a terrassé une dernière fois les espoirs de son rival Enric Mas (Movistar). L’Espagnol de 27 ans termine donc deuxième de l’épreuve, juste devant un autre phénomène de précocité, son compatriote Juan Ayuso (UAE Emirates, 19 ans).

Juan Ayuso (à gauche) et Enric Mas (à droite) accompagnent Evenepoel sur le podium de ce Tour d’Espagne. SUSANA VERA / PANORAMIC

Samedi, à l’issue d’une dernière étape de montagne remportée par le maillot à pois Richard Carapaz (Ineos Grenadiers), le Belge a enfin relâché la pression, submergé par l’émotion à l’heure de réaliser l’étendue de son exploit, lui qui est devenu ce dimanche le premier belge à remporter un Grand Tour depuis Johan De Muynck, dernier coureur à faire raisonner la Brabançonne à l’arrivée d’un Grand Tour, lors du Giro 1978. Il faut aussi (beaucoup) mieux son père, qui avait arpenté avant lui les routes du Tour d’Espagne : «Mon père m’a toujours dit qu’il avait fini dernier (113e sur 114 lors de l’édition 1993, ndlr). Je blaguais et je lui disais que ce serait marrant que je finisse premier (…) Je vais en profiter autant que je peux.»

D’apprenti footballeur à vainqueur de Grand Tour

Déjà vainqueur de Liège-Bastogne-Liège en avril puis de la Clasica San Sebastian (pour la deuxième fois), Evenepoel s’est félicité samedi d’une «année exceptionnelle», lui dont le début de carrière avait été stoppé par net par un effroyable accident lors du Tour de Lombardie en août 2020.

Le prodige de Schepdaal offre ainsi à sa formation Quick-Step-Alpha Vinyl, plutôt habituée aux Classiques et aux victoires d’étapes, une première victoire dans un Grand Tour. «Tout le monde annonçait que Remco serait le prochain vainqueur belge d’un grand Tour. Il l’a prouvé. On est fier de lui», s’est réjoui son manager Patrick Lefévère.

Un triomphe que n’a pas manqué de saluer son partenaire Julian Alaphilippe, aligné à ses côtés au début de cette Vuelta, quittée au soir de la 11e étape après une nouvelle chute. «Un grand bravo pour cette victoire. Le travail paye, les sacrifices aussi. Ce n’est pas la première fois et ni la dernière que tu vas nous étonner», a salué le double-champion du monde sur Twitter.

Duel avec Van Aert aux Mondiaux ?

Le Français a été aux premières loges pour assister à l’avènement du prodige, dont la précocité a conduit au surnom de «petit cannibale», en écho à son illustre prédécesseur Eddy Merckx. Un surnom et un début de carrière encore insoupçonnés il y a six ans, lorsque Evenepoel, milieu de terrain athlétique, était le capitaine des U16 d’Anderlecht et également appelé en équipe nationale de Belgique. Mais le futur champion a changé de braquet pour se tourner vers le sport national : «J’arrête le foot, je veux faire du vélo.»

À lire aussiVuelta : du ballon rond au guidon, la trajectoire singulière de Remco Evenepoel

Bien lui en a pris, donc. Elevé au rang de star par tout un pays, Evenepoel partage l’affiche avec Wout Van Aert, autre coureur belge à la réussite éclatante. Mais il n’y aura de la place que pour un des deux coureurs du côté de Wollogong (Australie) dans deux semaines (25 septembre), où les deux hommes rêveront de subtiliser le maillot irisé de champion du monde à Julian Alaphilippe.

Jasaseosmm.com Smm Panel is the best and cheapest smm reseller panel Buy Facebook Verification for instant Instagram likes and followers, Buy Verification Badge, Youtube views and subscribers, TikTok followers, telegram services, and many other smm services. telegram, and many other smm services